Test Visuel Autisme, Pont De L Infante Porto, Forfait Hôtel Au Mois Paris, Le Jeu De La Mort - Film Horreur, Gestion Stratégique Des Ressources Humaines Sorbonne, Piercing Oreille Prix, Vente En Unité Commerciale Dossier, Guide Chasse Dindon, " />
 

la raison philosophie

la raison philosophie

La relation : Jean est le fils de Pierre. La raison est capable de tout comprendre. Cette étude est une partie de la "scolastique". Notre corps est peut-être l'objet d'une hallucination ? La raison : elle est la faculté humaine de former des idées, de discerner le vrai d’avec le faux, de comprendre les enchaînements des faits, la liaison des vérités. Plus encore, toute activité de pensée dépend de ce conditionnement instinctif et pulsionnel. La méthode fonde la nécessité de la morale. Si l'homme est libre, son évolution est imprévisible. Il les nomme "catégories de l'entendement". l'A-rationnel : loin de la raison : le domaine de l'inconscient, dont Freud a montré qu'il n'obéissait pas aux lois de la logique. Le développement de la science n'a pas réduit la part d'irrationnel de la société. Cette réévaluation corrige donc la « disproportion de l'homme ». Son "surhomme" est un esthète, un anarchiste solitaire, très loin de la politique. D'une part, les connaissances scientifiques sont devenues tellement spécialisées qu'elles ne sont plus accessibles à la majorité de la population. Le Supra-rationnel : au-dessus de la raison : l'irrationnel, est le domaine du divin,  du sacré, ou celui de l'art. Importance pour l'humanité d'acquérir de la sagesse si elle veut survivre. Ce sont les philosophes grecs, dans l'Antiquité, qui ont commencé à chercher à quelles conditions une pensée, un discours (ou un raisonnement) était valable, c'est-à-dire juste. Ce qui va permettre ce clivage, c'est le doute. Il y a en effet un usage théorique de la raison, à l'œuvre lorsque nous pensons, en particulier dans la science et dans la philosophie et un usage pratique à l'œuvre lorsque nous agissons avec sagesse et lorsque nous instituons la règle de droit et de morale. Par exemple au lycée, il y a bien peu de stylos qui correspondraient à la définition suivante : cylindre en ivoire, plume en or, encre verte…. C'est une pomme ou pas une pomme ! Un être doué de cette raison pratique s'appelle une PERSONNE. La méthode pour se servir correctement de sa raison. Le principe de non-contradiction : (A n'est pas non A). L'informatique est devenue le deuxième cerveau de l'humanité. A partir d'Aristote, et pendant tout le Moyen Âge, dans les monastères, les moines philosophes étudient les différents types de syllogismes. Elle est un outil parfait pour comprendre le monde et Dieu. Vous avez étudié un exemple de système philosophique, celui de Platon. Dans la crainte et dans l'ignorance, les hommes sont réduits à revenir à des pratiques irrationnelles… (magie, sectes…). Cette nécessaire augmentation de conscience dépend de la responsabilité de chacun de nous. (= tu n'as pas le droit d'instrumentaliser qui que ce soit, c'est-à-dire de t'en servir comme s'il était un objet, en en faisant un esclave. La philosophie, que l'on peut définir comme étant une réflexion visant à proposer une interprétation de l'existence humaine, met souvent en avant la question du bonheur qui constitue une des préoccupations majeures du philosophe. Il est construit à l'aide caractères, des notions abstraites extraites des représentations communes. Le concept est la plus petite unité de la pensée. Explication : chaque être humain perçoit sa conscience comme un absolu, c'est-à-dire qu'il donne à sa propre personne une valeur de dignité méritant le respect, mais il est capable d'universaliser, c'est à dire de comprendre que tous les autres êtres humains sont pour eux-mêmes des absolus. Le rêve, les désirs, l'amour. Le Para-rationnel ou antirationnel : à côté ou conte la raison : le domaine de la folie. En effet l'on peut écrire avec un bâton sur le sable, son doigt sur une vitre embuée, un pinceau, une craie etc. AU XVI° naît la science. Une proposition particulière affirmative : certains hommes sont sages. Cette force est la Raison universelle ou l'esprit absolu. Un jour, la science expliquera tout. Au  contraire, si nous obéissons, soit à des mobiles, soit à des motifs, soit à des lois qui nous sont  imposées de l'extérieur, (= à des "impératifs hypothétiques") qui s'expriment sous la forme : "Si  tu veux..., alors", nous  sommes dans ce cas  "HETERONOMES". Dissertation de stephanek (élève). 5. A la question : "Que puis-je savoir ? Les mathématiques sont un langage complètement abstrait, fabriqué avec les structures logiques et des "objets" : les nombres et l'espace. Descartes affirme, avec raison, que la connaissance scientifique du monde nous en rendra "maîtres et possesseurs". Mais un syllogisme peut être bien construit et cependant être faux. 1. Le savant les construit sans se soucier du réel. Infra-rationnel : en dessous de la raison : les illusions, les superstitions, les préjugés, l'ignorance. La "raison pratique" ou raison morale. Le raisonnement, selon Aristote, prend d'abord la forme d'un syllogisme = un enchaînement minimum de trois propositions. Par exemple, "tout ce qui est rare est cher. En revanche, à la question : "Que dois-je faire", la raison pratique, (= morale) nous donne une réponse absolue et universelle. La philosophie naît en Grèce au moment où la raison remplace la mythologie et la religion pour expliquer l'être humain et l'univers. Pour Blaise Pascal, la finitude de l'homme se caractérise par les limites de ses sens, de son imagination et de sa raison. 3. Il ne pense pas que la raison nous aide à connaître le monde tel qu'il est à l'extérieur de nous. a.. La certitude qu'elles nous inspirent nous vient peut-être d'un "Dieu trompeur". Enfin elle est affaiblie chez les gens âgés. Il s'agit de savoir quels sont les types possibles de syllogismes, combien il y a de combinaisons possibles, lesquelles sont valables. - la conclusion : donc Socrate est mortel. c. Enfin elle établit des "lois", qui s'écrivent sous forme d'un rapport mathématique. Si on définissait le stylo en affirmant que c'est un objet qui sert à écrire, on ne dirait pas quelque chose de faux, mais on ne cernerait pas la spécificité du stylo. Des données de nos sens, = de nos perceptions sensibles. Mais c'est dans sa conception qu'il suscite la controverse. 1.La foi en la raison. Aristote est le premier qui ait mis en évidence les lois de la pensée logique. En effet, nous n'avons pas évolué moralement. Je n'existe moi-même peut-être pas ? Car Nietzsche accomplit la fin de la philosophie traditionnelle, soit de la métaphysique, telle qu’elle a commencé avec Platon et Aristote. Le premier précepte permet d'éviter l'erreur due à la précipitation et à la prévention en ne tenant pour vraies que les idées qui apparaissent à l'esprit de manière évidente, claire et distincte. La science est un type de connaissance du monde qui diffère de la philosophie en plusieurs points. Le mathématicien peut inventer des combinaisons infiniment variées entre ces objets. Nietzsche n'avait aucun lien avec le nazisme. Ainsi il est facile de repérer le mode du syllogisme par des expressions codées : syllogismes en "Darii, ferio, cesare, baroco, datisi…". Aristote dit que l'extension d'un concept varie en fonction inverse de sa compréhension. Descartes, Leibniz, Hegel, Marx, Comte sont des rationalistes. ", Kant répond :"rien". "Deux excès : exclure la raison, n'admettre que la raison.". Il s'agit donc d'une morale provisoire. Descartes. Son histoire, ses différents comportements, sa conscience, son inconscient ne se laissent pas enfermer dans un langage mathématique ni dans des lois rigoureuses. Le second précepte correspond à l'opération mathématique de la division : l'esprit divise le composé en éléments simples. Donc la raison humaine est un outil divin, d'origine divine, qui a été donné à l'homme pour comprendre l'ordre du monde (dans la science), mais aussi pour pouvoir démontrer l'existence de Dieu (à partir d'une idée de perfection en l'homme). Une proposition universelle négative : nul homme n'est tout puissant. "Représentons-nous une surface blanche couverte de taches noires irrégulières. C'est là le fondement de la morale kantienne, et le respect de cette morale fait de nous des êtres libres. La vie sociale est-elle encore possible dans ces conditions ? 3. Une proposition particulière négative : certains hommes ne vivent pas longtemps. Les hommes sont "hominisés", c'est-à-dire qu'ils possèdent les critères de l'hominisation, mais ils ne sont pas "humanisés". En effet, le progrès de la science et de la technique sert le plus souvent à l'exploitation et à la destruction de l'être humain. - Me fier à la clarté et à la distinction de mes pensées. La raison est un petit architecte dérisoire et vide par rapport à ces forces. A partir de là, la science a pu se développer parallèlement à la  religion. La proposition n'indique pas l'essence du concept, mais sa manière d'être. D'autre sont inductifs : ils vont du général au particulier. La logique est l'ensemble des règles à respecter pour qu'un discours soit "vrai". Etre libre c'est obéir à sa propre loi, celle-ci vient de notre conscience (Raison Pratique.). Laquelle ? Donc la cause de cette idée est à l'extérieur de moi : Dieu. Elle "traite" et organise les informations en fonction de son ordre à elle. d. Le principe de causalité : tout fait a une cause, et les mêmes causes produisent les mêmes effets. Une pomme est une pomme. Les animaux n'ont pas de raison, mais ils sont entièrement soumis à des lois mécaniques. Il affirme que le monde est un chaos de forces irrationnelles dominées par la vie et les pulsions. L'homme n'a donc accès qu'à une infime partie du monde. Retrouve Alfa dans l'app, sur le site, dans ta boîte mails ou sur les Réseaux Sociaux. Dans Les principes de la philosophie, Descartes développe son approche rationaliste, c’est-à-dire qu’il croit en la raison pure et non en l’expérience. Kant, Critique de la raison pratique : Morale et bonheur. Ils proposent des explications sensées de l'univers, et lui donnent un sens. Une idée est un concept dont le référent (= ce qu'il représente) est abstrait c'est-à-dire non sensible, non visible. Le jugement est un acte de l'esprit qui décide si la conclusion du syllogisme est vraie ou fausse. On appelle "prédicat" le deuxième concept. Pour élaborer leurs systèmes, les philosophes partent d'hypothèses (l'homme est libre, Dieu existe, le monde est infini, la conscience est immatérielle, etc.). L'homme a été créé à l'image de Dieu. Auto signifie soi-même, nomos = loi. Cet ordre que l'on trouve dans le cosmos est le reflet de la perfection divine et la preuve de son existence. Mais l'autre volet de la raison, (la raison morale), est resté comme infirme. Pythagore (le mathématicien), pense que "Les nombres gouvernent le monde". Si seul l'usage de la raison, c'est-à-dire la faculté de bien juger, peut permettre le bonheur pour certains, d'autres affirment au contraire que raison et bonheur sont incompatibles. Pour Platon, Pascal, et Spinoza par exemple, la raison est utile, indispensable pour comprendre  une partie du monde, mais elle est insuffisante. La raison conduit-elle toujours au bonheur ? On en suit les principes en attendant d'en avoir de meilleurs, c'est-à-dire en attendant de savoir quel est le meilleur parti. Mais l'homme a la liberté de ne pas la suivre, et même celle de lui désobéir. De plus, il n'est jamais possible de revenir en arrière pour changer le contexte de sa vie ou des événements historiques et vérifier quoi que ce soit. Voir Ch. Des sciences comme la physique ou l'astronomie. Hétéro = autre, différent. Tous les hommes sont dotés de raison par Dieu. Le principe d'identité : (A est identique à A). Par exemple "liberté, justice, bien etc., sont des idées. On appelle toutes ces théories "axiomatiques". Hétéronome = obéir à une loi qui vient d'un "autre", donc dont nous ne sommes pas l'auteur. Jusqu'ici, nous n'avons considéré que le volet logique de la raison. 4. 1. Il est alogique. Le cartésianisme ouvre l'ère de la science. REMARQUE : Attention à la multiplicité des sens du terme "irrationnel", L'irrationnel c'est l'ensemble des valeurs ou des comportements qui sont à l'extérieur de la raison logique. Nous sommes restés des êtres capricieux et égoïstes. - Les sciences "pures" sont les mathématiques. Etat durable de plénitude et de satisfaction, il est considéré comme le but ultime de toutes nos actions. Donc un cheval bon marché est cher !". Elle est obscurcie par l'imagination chez les femmes, et par "les noires vapeurs de la bile" chez les "insensés" (= les fous). (Aujourd'hui, en informatique, tous les logiciels sont fabriqués à partir de règles qui respectent la logique !). Dans un premier temps, Kant critique la raison pure. "Je pense donc je suis", (en latin, cogito ergo sum.) Kant appelle "entendement" le volet logique de la raison, et nomme "catégories" ses structures internes. Par exemple en géométrie, plusieurs géométries coexistent : la géométrie euclidienne, la géométrie de Riemann, celle de Lobatchewski. Qu'est-ce que cela signifie ? Le non-respect de ces quatre principes nous fait pénétrer dans les différents types d'irrationnels. Nous obéissons à un ordre étranger  à  nous-mêmes, donc nous ne sommes  pas libres. En ce moment, la génétique fait de prodigieux bonds en avant. La raison est en péril. E.Morin affirmait (voir cours sur l'Anthropologie), que nous étions encore "en rodage". - la proposition mineure : or Socrate est un homme. Il prouve que la raison est nécessairement bonne puisqu'elle nous vient de Dieu. Aujourd'hui, l'humanité est confrontée à un double problème : l'irrationnel, et le déraisonnable. 2. Du coup, nous sommes plongés dans l'ignorance de ce que savent les grands scientifiques. Par conséquent, nous pouvons voir que la raison pure amène à des réflexions intéressantes mais qui semblent néanmoins déconnectées du réel. Le rationaliste (le philosophe ou le scientifique) se place au milieu de sa toile et croit illusoirement qu'il est au centre du monde. Le cartésianisme =  la philosophie rationaliste de Descartes, XVII°. "Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée." - Partir des éléments les plus simples pour aller par degré vers les plus complexes. - L'astronomie, la cosmologie, l'astrophysique étudient les corps célestes. Mais les Nazis, autres anti-rationalistes, en sortant certains textes nietzschéens de leur contexte, se le sont approprié. Cette découverte est en contradiction avec les écrits de la Bible, qui affirment dans la Genèse que Dieu a placé la terre au centre du monde et fait tourner le soleil autour d'elle, (= géocentrisme). Toutes les philosophies (sauf celle de Nietzsche) sont des systèmes qui obéissent aux lois de la raison logique. - La physique étudie les lois de l'univers en général. La conscience suffit-elle à définir l'homme ? Le questionnement sur la valeur des valeurs qui sont celles des hommes dans une société et une époque donnée conduit à estimer quelles valeurs servent ou entravent la volonté de puissance. Kant estime que peut-être jamais aucun acte  n'a été entièrement autonome. Un concept est donc un terme clairement défini et que l'on peut distinguer, séparer de tous ceux qui lui ressemblent, parce qu'on on en dégage l'essence ou la spécificité. L'homme est-il fait pour vivre en société ? B. On appelle "extension" d'un concept l'ensemble des êtres ou objets désignés par ce concept. Au XVII°, Galilée, qui publie la découverte de Copernic, est condamné par l'Eglise à être brûlé vif s'il ne se rétracte pas ! ", (quand tu agis, il faut que la loi à laquelle tu obéis vienne de ta conscience. Enfin il existe une catégorie de penseurs qui ne savent pas : les agnostiques. Le cartésianisme = la philosophie rationaliste de Descartes, XVII°. Cette méthode se détaille en quatre préceptes. Galilée (l'astronome) affirme : "Le monde est écrit en langage mathématique.". - Les romantiques, les surréalistes méprisent la raison, au nom du sentiment ou de l'inconscient. L'homme ne peut pas rester irrésolu dans ses actions, car certaines situations exigent qu'il agisse, quand bien même il ne sait pas avec certitude quel parti est le plus sage. C'est parce que l'esprit remet en doute l'ensemble de ses idées en suivant la méthode qu'une morale dite par provision est nécessaire afin de guider l'action alors que l'esprit n'a pas encore fini l'examen de ses idées. Ici le doute trouve sa propre limite. C'est là, le début de l'activité de la raison. Il y a des domaines impossibles à explorer par la connaissance. Elles ne reflètent peut-être que la structure de produits de notre  imagination. Tu n'as pas le droit de torturer quelqu'un pour obtenir des renseignements, même si cela te permettait de sauver mille autres personnes. Le seul "objet" qui ne soit pas un véritable objet de science, c'est l'être humain. D'abord, elle s'appuie sur un code mathématique. Suivre une démarche analytique. Il existe de nombreux systèmes mathématiques différents. - La biologie étudie le vivant. Si tu obéis aux ordres que te donne ta conscience, alors tu es libre.). Pour Platon il faut passer à un autre type d'intelligence, "l'intellection", connaissance intuitive directe des réalités surnaturelles. De plus, la raison joue un rôle prépondérant dans l'accession au bonheur dans le sens où elle permet d'accéder à la connaissance. La raison peut-elle rendre raison de tout ? Nous faisons un "usage déraisonnable de la raison". A la fin de l'histoire, non seulement les hommes comprendront la totalité du monde avec leur raison, mais le monde politique lui-même se sera organisé en un Etat rationnel, obéissant aux lois de l'Esprit Absolu ! Une pomme n'est pas un cheval. La raison (en latin : ratio) est une faculté humaine universelle à deux "facettes" : - Logique ou rationnelle : qui permet de juger du VRAI et du faux, donc de penser avec cohérence. Chacune de ces sciences se subdivise en un très grand nombre de sciences particulières. (Voir le cours sur la Vérité, p. 11 et 12). C'est le début du modernisme. La raison ne peut pas expliquer le monde. Avec cette définition il est impossible de le confondre avec autre chose. La “raison” dans la philosophie : Nietzsche, le crépuscule des idoles Il est inévitable aujourd’hui de s’expliquer avec Nietzsche. Ainsi, avant de trouver des vérités par lui-même, l'homme doit commencer par faire table rase des opinions qu'il a reçues. Ceux qui admettent la raison mais affirment qu'il y a quelque chose au-dessus de la raison :   Les supra-rationalistes. Et si cette hypothèse ne peut  être conservée (elle est dangereuse dans le contexte politique), pourquoi n'y aurait-il pas un "malin génie" qui nous tromperait à chaque fois que nous croyons être dans la certitude ? Le monde a été créé par Dieu selon un ordre parfait. L'homme doit ainsi reconnaître, accepter et respecter les limites qui sont les siennes. ... "Deux excès : exclure la raison, n'admettre que la raison." J'ai en moi une idée de parfait. Par exemple Freud affirme que tout ce que nous croyons sur le divin est une projection de notre psychisme. Une notion est un terme, un mot, une représentation mentale dont la signification est vague. 5. Une proposition est la mise en relation d'un concept avec un autre concept, à l'aide d'un outil de liaison (qui ressemble à un verbe, "être" ou "avoir", mais n'en a pas la valeur), qu'on appelle une "copule". Ils tissent des liens entre les idées, établissent des raisonnements qui ne se contredisent pas, tirent les conséquences de leurs affirmations. La technique :   (Voir le cours sur la Technique plus complet.). Pour faire bon usage de sa raison, il est nécessaire de suivre une méthode. Par cet acte, l'esprit dépasse le contenu des propositions, prend un recul pour leur donner une VALEUR, en obéissant à ses propres lois. Elle demande à être "travaillée", éclaircie, définie par la pensée. Cette réévaluation corrige donc la « … Ainsi, le progrès de la raison est-il déséquilibré. Wittgenstein, Tractatus logico-philosophicus, 6. L'usage de la raison est tardif. Eux ne glorifient pas la force. Kant pense que les structures de la logique sont en réalité en nous. La pensée logique est ce qui a permis à l'humanité un progrès gigantesque. 34. Si tous les hommes respectaient leur raison pratique (= la loi morale inscrite au fond d'eux-mêmes), alors non seulement ils seraient libres, mais ils vivraient dans la justice et dans une paix universelle. Il existe dix modes de liaison possibles entre les concepts, selon Aristote. Comment peut-il s'y prendre pour sauver la raison  ? Cette humiliation conduit à une réévaluation de l'homme et de la place qui est la sienne au sein de l'Univers. Une proposition universelle : tous les hommes sont mortels. L'homme n'a donc accès qu'à une infime partie du monde. Mais comment développer et utiliser le volet moral de notre raison ? "O". De cette manière, j'aurais donné une forme unifiée à la description de la surface. De la perception de notre corps. Descartes, tente d'être l'ambassadeur de la raison auprès des autorités religieuses. Les hommes ont commencé à percevoir le monde avec leurs sens leurs émotions et leur imagination. Elle apparaît donc comme un guide qui permet à l'être humain de se distinguer des animaux et de progresser. Elles ressemble à une araignée qui tisse sa toile. Tous les mouvements et actions des animaux s'expliquent pour Descartes par l'organisation des corps, qui est une organisation mécanique. On appelle "compréhension" d'un concept l'ensemble des autres concepts ou notions, nécessaires à sa définition. C'est une activité "judicatoire" = qui prend une décision et affirme : "oui c'est vrai ou non c'est faux. Cela signifie que plus on ajoute de détails à la définition d'un objet, moins il y a d'objets qui correspondent à cette définition dans le réel. II. De ce point de vue, il n'y a pas de différence entre un être vivant et un automate. Certains raisonnements sont déductifs : ils vont du particulier au général. Le quatrième précepte expose l'opération de dénombrement par laquelle l'esprit vérifie qu'il n'a rien oublié. La raison pratique (morale) nous donne des ordres clairs et indiscutables, il suffit d'écouter sa conscience morale, ces ordres sont appelés par Kant : "impératifs catégoriques". Par exemple le concept de "stylo" cerne les caractéristiques par lesquelles le stylo se distingue de tous les autres objets qui ne sont pas lui. Mais en même temps, le cartésianisme inaugure une ère de terrorisme rationaliste. Pour Pascal, l'esprit de "géométrie" (= logique), ne suffit pas pour comprendre le divin, il faut un relais, "l'esprit de finesse". ), 3  " Agis de telle sorte que tu sois à la fois législateur et sujet dans le règne des fins. Cette forme est arbitraire, car j'aurais pu tout aussi bien me servir d'un filet à mailles triangulaires ou hexagonales et obtenir un résultat non moins satisfaisant. Il convient selon Descartes, de "détruire" tout ce qui n'est pas du domaine de la raison. La première Méditation Métaphysique nous conduit dans ce doute à plusieurs étapes. Remise en question : 2. Ce double mouvement de dépassement et de restauration des valeurs est ce que Nietzsche nomme la transvaluation. Quelles sont les limites de la raison  ? René Descartes rejette donc tous les préjugés qu'il a reçus sans avoir pris le temps de les examiner par lui-même. - Morale ou raisonnable : qui permet de juger du BIEN et du mal, donc d'agir bien. Mais si l'on cerne le concept du stylo en le définissant comme : "un cylindre, muni d'un réservoir à encre, se terminant par une plume en métal", on en donne l'essence. Mais pas n'importe quel doute, seul un doute raisonnable permet d'aiguiser son esprit critique. Les animaux ne sont qu'un corps, ils ne sont qu'une substance étendue. a. Une œuvre d’art a-t-elle toujours un sens ? La religion et la philosophie seront complètement inutiles. L'homme est une créature finie dont la raison ne saurait rivaliser avec l'intellect divin infini.

Test Visuel Autisme, Pont De L Infante Porto, Forfait Hôtel Au Mois Paris, Le Jeu De La Mort - Film Horreur, Gestion Stratégique Des Ressources Humaines Sorbonne, Piercing Oreille Prix, Vente En Unité Commerciale Dossier, Guide Chasse Dindon,

Onderwerp: wintersport

Andere nieuwigheden

Meer tips uit de Hoge en Lage Tatra